Centre de référence de prévention du suicide – Un pass dans l’impasse Centre de référence de prévention du suicide en Wallonie

Communiqué de presse : Une nouvelle ligne d’écoute gratuite pour soutenir les indépendants en détresse

La crise COVID19, son impact économique et social, a eu des effets sur la santé mentale des indépendants qui ont dû fermer leur établissement, magasin, entreprise, sur lequel repose souvent l’intégralité de leur source de revenus. Afin d’éviter des situations d’ultime désespoir et de risque suicidaire, et pour répondre aux besoins croissants des indépendants en détresse, le Centre de référence de prévention du suicide a décidé de développer le projet APESA Wallonie (Aide Psychologique pour les Entrepreneurs en Souffrance Aïgue).

APESA Wallonie, dispositif actif le 15 juillet 2020, est une initiative soutenue par Christie Morreale, Ministre wallonne de la Santé et de l’Action sociale, et créée en collaboration avec APESA France. Le projet se déroulera en deux phases :

  • Dans un premier temps, la mise en place d’une ligne d’écoute téléphonique gratuite pour les indépendants en détresse. A partir de ce mercredi 15 juillet 2020 deux professionnels formés en prévention du suicide seront amenés à effectuer des entretiens par téléphone. Les indépendants pourront les joindre au 0800/300.25, du lundi au vendredi de 8h30 à 17h.
  • Dans second temps, la mise en place d’un réseau de sentinelles[1] en prévention du suicide pour les indépendants en détresse: les membres des Tribunaux de l’entreprise, les comptables, les syndicats, les banques, … seront sollicités en vue d’être formés à repérer les indépendants en détresse et qui ont besoin d’aide. Leur rôle sera de lancer une alerte afin qu’une prise de contact soit initiée par un psychologue auprès de l’indépendant en détresse en vue de lui apporter un soutien psychologique.

Le Centre de référence de prévention du suicide (CRePS) collabore depuis plus d’un an avec APESA France qui est un dispositif de grande envergure créé et développé depuis 2013 par Jean-Luc Douillard (Psychologue Clinicien, coordinateur de projets en santé mentale, co-fondateur du dispositif APESA France) et Marc Binnié (Greffier associé du Tribunal de Commerce de Saintes, Président d’APESA France, co-fondateur d’APESA France). En 7 ans, le projet a réussi à implanter un dispositif de sentinelles en prévention du suicide dans les Tribunaux de commerce et de chambres consulaires dans plus de 60 départements, et former environ 2.000 déclencheurs d’alerte (juges, greffiers, experts-comptables,…) et plus de 1.200 psychologues.

« La nature de notre ASBL est de se soucier de l’autre, nous avons donc choisi d’aider les indépendants car ils ont été particulièrement touchés par la crise du COVID19. Nous sommes conscients de leur réalité, de la détresse psychologique que cette situation a engendrée, c’est pourquoi il nous semblait évident d’intervenir pour leur cause et de leur apporter tout notre soutien » Thomas Thirion, Administrateur Délégué de l’ASBL Un pass dans l’impasse.

CONTACTS PRESSE :
Thomas THIRION, Administrateur Délégué · 0495/99.13.38
Julie LAMBRECHTS, Chargée de projets · 081/777.878

Un pass dans l’impasse  – Centre de référence de prévention du suicide
Chaussée de Waterloo, 182 – 5002 Namur
www.info-suicide.becontact@info-suicide.be

Facebook : https://www.facebook.com/CentredeReferencedePreventionduSuicide/
Twitter : https://twitter.com/SuicideWallonie

[1] Une sentinelle est une personne volontaire formée à détecter une personne suicidaire et qui fait office de lanceur d’alerte auprès du service compétent, sur base de l’accord de la personne identifiée comme nécessitant une aide.